Signes de soumission (6/10)

Lire le chapitre 5

Margaux attendit le lendemain matin pour accepter les conditions d’Alexandre. Elle passa une nuit agitée, aux rêves troubles, se réveilla une fois en sueur, une fois en criant, elle ne tenait plus d’impatience, tant elle avait besoin de revoir cet homme.

A sept heures, elle écrivit « Alexandre, je suis déjà à vous, et porter votre collier sera ma fierté ». Quelques minutes après elle reçut cette réponse : « Aujourd’hui vous mettrez une robe sous laquelle vous serez nue. Deux fois par heure, vous regarderez sur votre smartphone une vidéo porno et m’enverrez un message décrivant brièvement la scène et l’effet qu’elle produit sur vous. Je ne répondrai pas mais vous lirai montre en main. La masturbation vous est formellement interdite, que ce soit seins, chatte ou cul, vous ne vous donnerez pas de plaisir. A dix-huit heures, vous vous présenterez à ma porte. Votre manteau sera posé sur votre bras, vous ne porterez que votre robe et votre chatte devra être trempée d’excitation. »

Margaux n’attendit pas pour visionner la première vidéo. Une femme est attachée au centre d’une pièce, bras et jambes écartés. Elle est seule, tremblante et porte un bâillon boule. L’actrice surjoue la peur et les yeux affolés. Le Maître entre, la contourne lentement, la détaillant du regard. Soudain il saisit son menton en plante ses yeux en elle, menaçant. Elle sait que c’est l’instant où tout bascule et en prendra pour son grade.

Difficile de rester concentrée au travail, nue sous une robe, la chatte en feu. Elle venait d’écrire à Alexandre « c’est cet instant précis qui me rend folle, l’instant où la Soumise abandonne tout : fierté, insolence, verbe… et où elle n’est plus que femelle ».

Une autre vidéo, à l’heure du déjeuner, faillit la faire craquer. Lieu public, la femme est exposée, mains liées ensembles relevées au plafond. Equilibre instable, sur la pointe des pieds. Elle est bâillonnée d’un foulard qui entre dans sa bouche. C’est un bar, des hommes et des femmes conversent en buvant un verre, certains s’arrêtent pour la toucher. Elle gémit de désir, il lui faut être prise. Soudain un homme vient. Il arrache les boutons du chemisier et découvre les seins qu’il maltraite. Un autre s’approche aussi. Lui, il arrache la jupe et sans ménagement passe la main sous la fine culotte. Un autre encore vient, dégage les fesses, qu’il écarte. Il prend l’anus de la belle, qui n’est pas loin de jouir, et y introduit un plug. « Il faut la détacher ». Elle sera prise par les trois, ensemble, et les satisfera.
Elle écrivit à Alexandre : « Je suis votre femelle, prenez-moi comme une Chienne. »

Le sexe de Margaux coulait abondamment entre ses cuisses. Plusieurs fois elle avait dû se rendre aux toilettes pour se nettoyer. Son souffle était court et ses joues en feu. Elle prétexta une fièvre, sans mentir, pour s’absenter plus tôt et rentra chez elle vers 16h. Elle avait vu plus de quinze vidéos et écumé les onglets « kink » sur les sites pornos. Elle était épuisée.

Elle s’allongea un instant et le désir, entêtant, l’obsédait. Elle voulait des entraves, elle lui écrivit « Attachez-moi ! ». Elle ferma les yeux et somnola un peu, tétons dressés, cuisses écartées, chatte à l’air, rêvant qu’Alexandre soit là. Elle dut s’endormir et rêver car soudain, son propre cri la réveilla : elle était secouée d’un puissant orgasme et se tordait dans un râle. Elle jouissait sans désobéir : elle ne s’était pas touchée.

A peine soulagée, elle se doucha à l’eau presque froide et se prépara. Elle s’était procuré des bas couture et les fixa à un porte-jarretelles noir. Escarpins de danseuse andalouse, avec une petite boucle. Robe noire, fluide, en portefeuille. Il suffisait de tirer sur un ruban pour l’ouvrir entièrement. Pas de maquillage mais les lèvres carmin.

C’est en petite catin qu’elle sonna à sa porte.

Lire le chapitre 7

3 réflexions au sujet de « Signes de soumission (6/10) »

  1. Ping : Signes de soumission (7/10) | Camille, Sophie, Hélène et les autres

  2. Ping : Signes de soumission (7/10) | Camille Sorel

  3. Ping : Signes de soumission (5/10) | Camille Sorel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s