Edmond a fait des crêpes

Madame était au boudoir, dans un pyjama pastel. Elle brossait ses cheveux avant d’aller dormir, quand soudain, le désir :
– Edmond ! Apportez-moi des crêpes, avec un darjelling, j’ai faim.
Le majordome accourut, souple et en queue de pie.
– Hélas, Madame, il n’y en a plus. Mais j’ai fait une pâte, elle est lisse et liquide. Dois-je vous en cuire une ?
– Évidemment, Edmond. Au miel et citron bio, vous connaissez mon goût.
Et regardant la soie de sa veste entrouverte, Madame se dit que peut-être elle n’allait pas dormir.
Elle s’agenouilla devant sa commode et en ouvrit le dernier tiroir, fouillant sa lingerie. Elle mit de côté des vieilleries : kimono noir, collier d’esclave, reliques de putain. Elle trouva ce qu’elle cherchait : une longue tunique de soie fendue jusqu’à la cuisse et des mules à talon. Voilà qui était joli pour déguster des crêpes.
On frappa doucement à la porte, Edmond s’était hâté.
– Voici, Madame. Nous n’avons plus de miel, j’ai ajouté des fraises.
– Plus de miel ? Tu m’insultes ! Je suis tellement déçue. Edmond, viens par ici, il faut me consoler…

Une réflexion au sujet de « Edmond a fait des crêpes »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s