L’amour après l’amour

Tu sais ce que j’aime avec toi, hormis que je t’aime, toi ? C’est maintenant, après l’amour. Nos messe-basses tendres, reposés, enlacés. Du bout du doigt, tu dessines des arabesques sur ma peau, je dépose des petits baisers sur ta poitrine. Tout est léger et calme.
Nos échanges sont paisibles, chuchotés. On parle de clitoris, de lingerie, de chagrins. De bandaison, de fantasmes et de joies. Ton regard est lointain, ta voix paisible et grave.
Puis ta main sur mon corps se fait plus large, plus appuyée. Ondine, je me cambre et me colle à ta hanche. Tu entrouvres les lèvres, je lustre ton désir. Tes doigts me visitent encore, gémissements, clapotis.

[ Photo : film Post-coïtum, animal triste – 1997 ]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s